AKATHISIE (Guy Hugnet – Extrait de La Grande Intoxication)

AKATHISIE (Guy Hugnet – Extrait de La Grande Intoxication)

Ce terme neurologique peu connu, désigne un état psychique et moteur de fébrilité intense, doublée d’une anxiété qui empêche la personne de rester en place, de maîtriser ses gestes. Dans les cas les plus sévères, l’akathisie est une véritable torture intérieure.
L’akathisie est souvent confondue avec des états d’agitation, d’anxiété ou de panique. Elle est rarement diagnostiquée, alors qu’elle conduit à des actions destructives envers soi-même ou les autres, de type homicide ou suicide.
« L’akathisie provoque manies, tremblements, elle rend frénétique, furieux et
précipite les gens vers la violence ou le suicide.»
L’akathisie est un effet reconnu des neuroleptiques, traitements utilisés chez les schizophrènes. Mais des experts, y compris ceux des firmes pharmaceutiques en question, ont admis que les IRS comme le Prozac, le Déroxat ou le Zoloft engendrent aussi ce type d’effets.
Ainsi le docteur Roger Lane – ex-directeur médical du laboratoire Pfizer, qui fabrique le Zoloft – a-t-il écrit deux articles sur le sujet dans lesquels il explique que «les IRS peuvent influencer le système dopaminergique. […] Ils peuvent donc créer des effets secondaires extra-pyramidaux, […] l’aka­thisie étant le plus commun d’entre eux. »
Plus personne ne conteste sérieusement le fait que les IRS engendrent chez certaines personnes des effets d’akathisie et que ceux-ci peuvent conduire au suicide ou à des actes violents.

Ce terme neurologique peu connu, désigne un état psychique et moteur de fébrilité intense, doublée d’une anxiété qui empêche la personne de rester en place, de maîtriser ses gestes. Dans les cas les plus sévères, l’akathisie est une véritable torture intérieure.
L’akathisie est souvent confondue avec des états d’agitation, d’anxiété ou de panique. Elle est rarement diagnostiquée, alors qu’elle conduit à des actions destructives envers soi-même ou les autres, de type homicide ou suicide.
« L’akathisie provoque manies, tremblements, elle rend frénétique, furieux et
précipite les gens vers la violence ou le suicide.»
L’akathisie est un effet reconnu des neuroleptiques, traitements utilisés chez les schizophrènes. Mais des experts, y compris ceux des firmes pharmaceutiques en question, ont admis que les IRS comme le Prozac, le Déroxat ou le Zoloft engendrent aussi ce type d’effets.
Ainsi le docteur Roger Lane – ex-directeur médical du laboratoire Pfizer, qui fabrique le Zoloft – a-t-il écrit deux articles sur le sujet dans lesquels il explique que «les IRS peuvent influencer le système dopaminergique. […] Ils peuvent donc créer des effets secondaires extra-pyramidaux, […] l’aka­thisie étant le plus commun d’entre eux. »
Plus personne ne conteste sérieusement le fait que les IRS engendrent chez certaines personnes des effets d’akathisie et que ceux-ci peuvent conduire au suicide ou à des actes violents.

http://antidepresseurs.canalblog.com/archives/quelques_definitions/index.html

 


Publicités
Cet article a été publié dans akathisie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s